L’e-mail – Un bon vecteur de communication ?

L’e-mail reste, malgré son aspect basique, un des moyens les plus efficace de communiquer auprès d’une audience. Il serait 40 fois plus efficace dans l’obtention de nouveaux clients que les réseaux sociaux (McKinsey). L’e-mailing représente toujours, l’un des outils de marketing direct les plus efficaces.

Comment réaliser un e-mailing/newsletter ?

 

La réalisation d’une newsletter se décomposent en deux phases :

maquette

La phase de maquettage consiste à définir une structure technique et graphique de la newsletter. Pour cette dernière, une maquette dites « fonctionnelle » peut être créée, pour définir l’emplacement des boutons, des contenus textes et images.

Une fois cette maquette réalisée, un habillage graphique est appliqué et permet de se rendre compte du rendu final de la newsletter. Cette maquette peut être déclinée en version « responsive » (c.a.d. adaptée à tous types de format, notamment mobile).

Integration

La phase d’intégration / de développement met en œuvre la maquette graphique réalisée. Ainsi la maquette est codée en HTML puis intégrée dans l’outil d’envoi de newsletter. Ou alors, la maquette est directement intégrée dans l’outil d’envoi, mais est donc limitée.

Quelle différence entre un e-mailing et une newsletter ?

Quelle différence entre un e-mailing et une newsletter ?

L’e-mailing a une vocation éphémère, il peut par exemple vanter les promotions sur les produits du moment. À contrario de la newsletter qui elle tend à durer dans le temps et apporte d’une manière générale une information à intervalle régulier à son audience. Ainsi, vont découler de ces objectifs distincts des structures de mail différentes.

Pourquoi opter pour une newsletter ?

 

La newsletter a un objectif différent de l’e-mailing. Elle n’est pas utiliser comme un instrument de marketing direct mais plutôt comme un outil de diffusion de l’information. Elle aborde d’une façon « plus neutre » les sujets de fond sur un temps long et de manière régulière. Elle va ainsi maintenir un lien avec votre audience, qu’elle soit interne ou externe à votre entreprise.

Cet outil permet de développer une image de marque plus précise, plus forte et d’illustrer vos engagements en matière de politique menée et ainsi de sortir d’une démarche strictement commerciale.

Quel outil utiliser pour envoyer un e-mailing/newsletter ?

 

Une multitude d’outil de newsletter existent, parmi les plus utilisés on retrouve des outils tels que ;

  • Mailchimp,
  • Sendinblue,
  • Mailjet,
  • Salesforce,
  • Sarbacane.

Ces outils regroupent des fonctionnalités assez proches les unes des autres, avec notamment des blocs pré-intégrés et personnalisables de façon basique.

Pourquoi personnaliser ses campagnes d’e-mailing ?

+50%

De taux d'ouverture en moyenne avec des e-mailings personnalisés par rapport à des e-mailings « classiques » (Source : Yes Lifecycle Marketing 2017)

Voici une bonne raison de se lancer dans une personnalisation de vos campagnes et de toucher plus efficacement votre audience. Cette personnalisation peut être assez « simple » avec dans l’objet ou le corps du mail, l’intégration du Prénom/Nom du prospect. Elle peut être aussi plus approfondie : à partir d’une typologie, d’une technologie utilisée ou d’événements déclencheurs (tel qu’un panier abandonné).

multidevices-2

Comment s’assurer du bon affichage de l’e-mail envoyé ?

 

La multiplication d’outils de messagerie électronique tel que Gmail, Outlook ou Thunderbird, et l’explosion du responsive depuis 2010 a rendu indispensable la vérification de délivrabilité des e-mailings. A partir de HTML, il est par exemple possible de tester une version responsive avec l’outil « inspecter ».

Chez Arobace, nous testons la délivrabilité des e-mailings / newsletters sur les différents supports, logiciels et versions afin de garantir une réception conforme à l’attendu.

À quoi sert l’A/B test d’e-mails ?

 

Pour rappel, un A/B test d’une campagne de mail correspond à la mise en place de minimum 2 déclinaisons d’un même message. Il faut donc au préalable cibler et découper son audience en parts égales.
L’objectif est d’optimiser au fur et à mesure des campagnes la mise en forme d’un contenu qui « fonctionne » le mieux auprès de l’audience. Cette optimisation s‘effectue à partir des données recueillies sur les différentes versions (taux d’ouverture, de clics, etc).

Quel est l’empreinte écologique de mes e-mails ?

Quel est l’empreinte écologique de mes e-mails ?

En moyenne, l’envoi d’un e-mail génère 19 grammes de CO2, tandis que son stockage a un impact de 10 grammes de CO2 par an. (source : ADEME) Il faut donc veiller à mettre régulièrement à jour sa base de données clients pour optimiser les envois.

Vous souhaitez en savoir plus sur les tableaux de bord et leurs implémentations ?

Pas de commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.