Interview de Marie GALLARDO – artiste des collectors « Les Chats du Monde dans nos maisons »

 

Arobace a eu l’honneur et la joie de travailler aux côtés de Marie Gallardo pour les collectors de timbres « Orient » et « Amérique ». Son travail a été exemplaire et nous avons été séduit par son style et sa douceur. Pour l’occasion, Marie a répondu à quelques questions, rien que pour nous !

  • Qu’est-ce que ça vous a fait quand La Poste vous a contacté pour ce projet ? 
  • J’ai été à la fois surprise et honorée d’être appelée pour un tel projet. Je collectionne les timbres depuis l’enfance et je me souviens encore du plaisir que je prenais à les classer dans ce grand album que mes parents m’avaient offert. C’était l’époque où les messages voyageaient surtout par voie postale et le choix des timbres n’avait rien d’anodin. Jamais je n’aurais imaginé avoir l’occasion d’en dessiner. Alors, lorsque La Poste m’a contacté afin que nous travaillions ensemble, j’ai soudainement eu l’impression de réaliser un rêve auquel je n’avais pas prêté attention, c’était magique.

  • Est-ce que le thème des « Chats » est une passion de base ?
  • Le thème des « Chats » est en effet une des passions qui se retranscrit à travers mes travaux. Ils ont une morphologie intéressante, des attitudes parfois déroutantes et un comportement solitaire que j’apprécie. Ajoutez à cela l’anthropomorphisme et vous trouverez l’un de mes terrains de jeu favoris. J’aime naturaliser l’homme. Cela me permet de détourner la réalité tout en confrontant l’humain à ses propres défauts, sans qu’aucun ne crie à la censure.Le chat, c’est aussi l’animal incarné par le Chat Beauté, illustré par Gustave Doré et Blasksad de Juanjo Guarnido, des personnages que j’affectionne particulièrement. Puis, il y a surtout Gizmo qui me sert souvent de model, inconnu au bataillon, le chat de mon père. Il ressemble étrangement au chat de la pub Félix. Il a été sevré par notre labrador tant désiré qui en a fait une sorte de chat-chien, câlin, aimant, peut-être trop collant… Enfin, il y a Arya, un chat « atypique » et Lego, un magnifique Maine Coon. D’ailleurs, la dernière illustration de timbre était un Maine Coon, le meilleur pour la fin. Oui, j’aime m’entourer des chats et de leur aura mystique.
  • Qu’avez-vous aimé dans ce projet ?
  • J’ai aimé la grande liberté de création que La Poste m’a offerte tant au niveau de l’exécution que dans le choix du médium. Ils savaient ce qu’ils voulaient, ainsi le travail était un réel plaisir. L’une des particularités les plus intéressantes de ce projet tenait au mot « détail ». Savoir que les illustrations seraient réduites au format timbre, donnait une nouvelle dimension à mon travail. Je gardais en tête l’image d’une chose précieuse qui serait transformé en trésor. De plus, chaque chat était choisi en fonction de caractéristiques précises et déterminées par le LOOF. Il fallait donc que celles-ci soient respectées tant au niveau de la morphologie que de la robe.

 

  • Qu’avez-vous pensé de notre relation durant le projet ?
  • C’était un plaisir de travailler avec La Poste et la société Arobace. Chacun prenait très à cœur sa partie du projet. Si c’était à refaire je n’hésiterai pas une seule seconde.

 

  • Ferez-vous une dédicace du produit ?
  • Oui, je ferai une dédicace du produit le samedi 16 décembre 2017 au Carré d’Encre à Paris, de 10h à 12h.

 

Découvrez le Book de Marie : http://marie_gallardo.ultra-book.com/portfolio

Et rendez-vous vite sur boutique.laposte.fr pour retrouver la collection des 4 collectors Chats dans sa jolie pochette thème Noël !

 

Pas de commentaires

Post A Comment